Que Sont Ils Devenus? [Les Enfants Perdus]

J’aurais aimé être comme Peter Pan, mécène précoce des Enfants Perdus. D’une part, ne pas grandir. D’autre part, avoir la jeunesse éternelle comme Dorian Gray et vivre longtemps comme David Rockefeller l’air diabolique en moins.

En effet, Hollywood nous a permis de vieillir avec certaines stars dont le visage nous est familier depuis toujours finalement. Je pense à Scarlett Johansson, Drew Barrymore, mais aussi à Justin Timberlake, Britney Spears ou dans un tout autre registre Josh Brolin la star des Goonies des eighties acteur acclamé à la carrière foisonnante, Christian Bale l’acteur-caméléon méconnaissable a chaque sortie de film.

Alors n’attendez plus et jugez plutôt par vous-même en le regardant tour à tour dans The Machinist puis dans Batman pour ensuite enchaîner avec le Mans 66 et Vice dans lequel il joue le rôle du vice-président le plus controversé et le plus puissant de l’histoire du vice-président Dick Cheney. Bluffant et flippant à la fois !

Malheureusement tout le monde n’aura pas eu la chance de résister à l’épreuve du temps comme ces stars mentionnées plus haut. Quoiqu’il en soit, il y a eu aussi pléthores d’étoiles filantes dans le firmament hollywoodien ou reléguer en deuxième division noir en division d’honneur parfois.

Je n’en évoquerai que quelques uns. Ces ex enfants qui ont la particularité d’être relativement bas de toiture pour une raison que j’ignore. Peut-être était ce pour paraître plus jeune et jouer des rôles avec la maturité nécessaire en terme de jeu. Je pense par exemple au casting de séries telles que Smallville, Beverly Hills et Danson. Vous serez étonnés de l’âge des acteurs jouant le rôle de lycéens.

Haley Joel Osment

Haley Joel Osment enfant disparu
“Je vois des morts partout, mon rasoir nulle part”

Si je vous dis : ‘Je vois des morts partout‘. Vous me direz sans doute le petit du film 6e Sens. Si son visage est reconnaissable entre mille (bien aidé faut dire par ses memes à foison sur les réseaux sociaux !) et qu’il est gravé dans vos mémoires, son nom : Haley Joel Osment l’est beaucoup moins. Il fut éblouissant dans ce film qui permit à Bruce Willis de réanimer sa carrière avec Pulp Fiction en guise d’électrochocs.

Ce film eut un succès retentissant à sa sortie, par la suite il y eut AI de Steven Spielberg, grand enfant de son état obnubilé par les extraterrestres aimant faire travailler les enfants.

Fils de Forrest Gump dans le film éponyme, il connaîtra une longue traversée du désert par la suite. Je l’ai aperçu dans la série The Boys que je vous recommande fortement. Il y joue un petit rôle qui n’est pas sans rappeler le sien. Allez j’en dis pas plus, courez voir cette pépite !

Gary Coleman [R.I.P]

“Qu’est ce qu’il raconte de moi là?”

Plus petits, mon frère et moi étions surnommés Arnold et Willy, difficile du coup pour moi de ne pas rendre hommage à celui qui fut partie intégrante de mon enfance. Gary Coleman donc mon ‘petit frère’ en l’occurrence pour ceux qui suivent. Son seul fait marquant dans le paysage audiovisuel fut celui de ce jeune espiègle bon vivant éloquent adopté par un riche homme d’affaires du nom de Mr Drummond avec son frère Willy.

Cette série ressemble sur certains points à sa vie. Atteint d’une maladie rare responsable de sa petite taille (1,42m) et de son éternelle  apparence juvénile, Gary Coleman sera dépossédé de sa fortune acquise durant ses plus belles années par ses parents adoptifs et un agent peu scrupuleux. Il fera quelques apparitions dans des sitcoms jouant soit son propre rôle soit celui qui contribua à sa renommée, devenu gardien de sécurité dans un parking.

Il finira ruiné avant de succomber des suites d’une hémorragie cérébrale due à une…chute ! Oui une fin glaçante et qui sonne pour le coup comme étant l’allégorie de sa trop courte carrière. Puisse-t-il reposer en paix.

Macauley Culkin

Macauley Culkin souriant
L’avion pour Hollywood l’ai-je raté?

Un prénom et une bouille inoubliables. Macauley Culkin est l’archétype même de l’enfant-star dont l’immense succès et fortune acquise trop jeune ont précipité la chute. On ne présente plus le film préféré des chaînes télé lors des fêtes de Noël, l’enfant mélomane et revanchard du Black Or White de Michael Jackson.

Mais ce n’est pas l’avion que Macauley a raté mais une carrière qui à cause d’un père acteur raté et cupide et de problèmes de dépression ne prendra jamais son envol.

Tout avait pourtant bien commencé pour le jeune blondinet,  membre d’une famille d’acteurs qui fit les choux gras de la presse, et comptait parmi ses amis la plus grande star de tous les temps à un âge et un temps où la plupart des enfants collectionnaient les billes, les premiers baisers, les images Panini de leurs footballeurs préférés et singeait les techniques de combat de Vegeta et Sangoku et les pitreries de Nicky Larson.

L’immense succès sans précédent de Macauley Culkin sera l’une des principales causes de divorce de ses chers parents et de ses années de dépression. D’ailleurs il n’adresse toujours pas la parole à son père au moment où j’écris ces quelques lignes.

Tour à tour, émouvant dans My Girl, effrayant et machiavélique à souhait dans Le Bon Fils, on ne saura pas plus sur ce qu’aurait pu nous proposer Mr Culkin plus occupé à pousser la chansonnette et à parler de ce rôle dont il ne réussira pas à se défaire. Mentionnant que comme un symbole, il l’interprétera de nouveau dans une pub pour Google allant même jusqu’à sauter à désormais 39 ans sur son lit

Alors certains s’offusqueront de le voir dans cette catégorie. Il s’en sort pas mal c’est vrai en comparaison à l’un de ses ex collègues de travail, connu pour avoir dénoncé les abus physiques et mentaux dont étaient frappés les enfants-stars. Lui déjà fort en bouche dans Goonies (oui je sais lol !) l’oublié mais révolté Corey Feldman. Ce dernier dénonce les abus dont il aurait été victime alors enfant par un acteur célèbre.

Sean Astin

Sean Astin un enfant persévérant
Goonies pour la vie!

Mais ce n’est pas sur lui que je m’attarderai aujourd’hui mais plutôt sur Sean Astin. Car combien parmi ont fait le lien entre le jeune acteur portant un appareil dentaire dans le film de Spielberg mentionné plus haut, et Samsagace Gamecie le fidèle frère d’arme de Frolon qu’il campe dans le Seigneur des Anneaux ou encore le courageux Bob dans Stranger Things ? C’est, il est vrai, plus qu’honorable mais il y a un MAIS. A part les plus curieux et geeks d’entre-nous, peu ont su faire le lien et je pensais, moi, que je verrai l’acteur au premier plan comme laissait présager son rôle dans les Goonies mais il n’en fut rien, il joue bien souvent les seconds rôles ou couteaux (épées ?). Toujours est il que sa carrière n’est pas au point mort et on va sur focaliser sur cette note positive. Espérons qu’un jour il aura LE rôle espéré adulte cette fois ci.

Laisser un commentaire